LE GUIDE DU SMOKING

Il n’y a pas de classique plus classique (ou plus essentiel) que le smoking.


Si aujourd’hui le smoking nous paraît loin d’être un vêtement subversif, il représenta autrefois un style révolutionnaire.


C’est lui, en effet, qui modernisa le costume en donnant l’idée aux hommes de remplacer le queue-de-pie traditionnel de l'époque victorienne par des vestes de soirée plus courtes et plus décontractées.


Le smoking homme -costume de soirée, veste de soirée, ou tuxedo en anglais (sans oublier –ne vous déplaise- le "costume de pingouin")- est un élément de base du dress code masculin depuis plus d'un siècle et a légitimement gagné sa place de symbole suprême de l'élégance masculine.

L'HISTOIRE DU SMOKING

Dans les dernières décennies du 19e siècle, les codes vestimentaires en Angleterre se sont précisés.


Parce que les vêtements de jour se faisaient plus décontractés, les hommes ont cherché une alternative aux costumes queue-de-pie formels qu’ils portaient tous les soirs.


La première mention d'une veste sans queue portée en soirée est une veste d’intérieur en soie bleue avec pantalon assorti commandée chez les célèbres tailleurs de Savile Row, Henry Poole & Co, par le prince de Galles en personne.


Le terme anglais «tuxedo» fit son apparition dans le lexique de la mode masculine lorsque la veste sans queue arriva en Amérique vers 1888.


Son nom était tiré de Tuxedo Park, une enclave de la haute société dans l’Hudson Valley de New York, où l’on voyait souvent ce type de vêtement.


Au début, le terme s’écrivait avec une majuscule et ne désignait que la veste.


Quand elle fut plus tard associée à ses propres pantalons et à ses accessoires, le nom vint à désigner l'ensemble du costume et la majuscule disparut dans les années 1930.


Les premières vestes de smoking pour homme étaient faites de la même matière noire que les autres costumes avec un, deux ou aucun bouton, et un col châle en satin ou en soie nervurée.


A l’approche du tournant du siècle, le revers en pointe s’est popularisé et le modèle à un seul bouton est devenu la norme.


Les tendances se sont succédé tout au long du 20e siècle, avec des expérimentations au niveau des couleurs, de la texture, de la structure, des accessoires et de la coupe.


Ces expérimentations continuent encore aujourd'hui, à la grande consternation des puristes du smoking.

LE SMOKING DANS LA CULTURE POPULAIRE

Le smoking a profondément imprégné la conscience publique. On le retrouve sur tous les tapis rouges, des premières de films aux cérémonies de remises de récompenses.


Il a été porté par d’innombrables célébrités de tous bords, du personnage fantastique Dracula, au gentleman cool (Bond, bien sûr !).


Les règles ont été assouplies et repensées de nombreuses fois tout au long de son histoire, mais le smoking règne toujours sans égal : il est le grand vainqueur de l'histoire de la confection masculine dans la catégorie tenue de soirée.


La mode masculine a parcouru du chemin depuis le XIXe siècle, mais le costume de soirée n'a jamais rien perdu de son charme.


Les tendances vont et viennent, mais le smoking résiste. 


Malheureusement, parce que le XXIe siècle offre peu d’occasions de s’habiller à un tel niveau de chic, beaucoup d'hommes ne savent pas réellement comment composer leur look smoking.


Nous pensons que c’est vraiment dommage, c’est pourquoi nous vous offrons aujourd'hui un cours intensif sur l'art oublié du smoking.

DÉFINITION DU SMOKING (ET EXCEPTIONS AUX RÈGLES)

Du duc de Windsor dans les années 30 à James Bond dans ... eh bien ... dans tous les James Bond, le smoking reste la norme de toute tenue protocolaire, c’est pourquoi il est essentiel de bien le comprendre.


Les conventions du code vestimentaire ont évolué subtilement au fil du temps, mais si vous suivez certaines lignes directrices, vous obtiendrez obligatoirement un look chic.


Commençons par les bases : qu’est-ce qui constitue un smoking en tout premier lieu?


Le smoking, traditionnellement porté pour les seuls événements ayant lieu après 18 heures, est moins formel que le queue-de-pie mais plus formel que le costume standard.


Les éléments de base du smoking sont : une veste de smoking noire avec pantalon assorti, un gilet noir chic ou un cummerbund (large ceinture en tissu) en option, une chemise blanche habillée, un nœud papillon noir, des chaussettes noires et des chaussures noires habillées.


Le smoking le plus traditionnel est fait en laine noire.


Des parements en satin ou tissés moins finement, recouvrent les revers et les boutons de la veste, et une bande ou une tresse dans le même tissu longe la couture extérieure du pantalon.


Bien sûr, les traditions sont faites pour évoluer, et vous trouverez donc aujourd’hui des tenues de soirées qui ne sont plus noires. Le bleu nuit est une alternative élégante au noir, et quelques gentlemen tentent même d’autres teintes plus audacieuses.


Le velours est aussi une alternative populaire au smoking classique (très bel exemple ci-dessous).

L'astuce ici consiste à mixer votre créativité personnelle avec une bonne dose de prudence.


Ce n’est pas parce que ce smoking avait l'air bien sur le tapis rouge qu'il aura l'air bien sur vous ou qu’il sera approprié pour l'occasion. 


Habillez-vous en fonction de votre morphologie, de votre personnalité et, surtout, de l'événement auquel vous assistez.

QUE PORTER EN HAUT ?

Examinons les pièces les plus essentielles...

LES VESTES

La veste doit être en laine, sans fentes et avec des revers en satin ou avec un tissage plus épais.


Les deux variétés, droite et croisée, sont acceptables, mais la première est actuellement plus tendance.


Le revers en pointe est l'option la plus formelle et la plus traditionnelle, mais le col châle peut représenter une alternative esthétique et chic si vous respectez bien les proportions.


Le revers cranté est plutôt réservé aux costumes plus décontractés.

LES CHEMISES

De manière générale, préférez le col rabattu au col cassé, mieux adapté au queue-de-pie.


Le devant peut être lisse pour un look sobre, ou bien plissé ou en Marcela (un tissu subtilement damassé composé de petits losanges). 


Si vous choisissez le plissé, assurez-vous que les plis soient serrés et bien nets, sinon vous auriez l’air de porter des volants.


Les chemises à boutons cachés et celles à boutons visibles (boutons de plastrons) sont toutes les deux acceptées. Les poignets doivent toujours être mousquetaires.

LE NOEUD PAPILLON

Vous êtes adulte – vous devez donc maîtriser l'art de faire un nœud papillon. Il n'y a aucune raison valable de recourir à l'une de ces abominables attaches pour nœud papillon.


Votre nœud papillon doit être noir (enfreignez cette règle si vous l’osez).


Assortir la matière de votre nœud papillon au parement du costume est la meilleure solution pour les débutants, mais les plus avisés peuvent s’essayer à un mélange de textures.


La soie Barathéa, avec son fini mat, est une bonne alternative aux soies plus brillantes, et ajoutera une finition plus traditionnelle et plus nette à votre tenue.

LES ACCESSOIRES

Recouvrir sa taille - soit avec une ceinture de smoking noire soit avec un gilet noir - est facultatif.


Si vous choisissez la ceinture, assurez-vous que les plis soient orientés vers le haut et que le tissu soit assorti au nœud papillon et aux revers. 


Si vous choisissez le gilet, les deux styles -droit et croisé- sont acceptés.


Le gilet de soirée échancré est le choix le plus traditionnel.


Une pochette ou un foulard de soie ajouteront un petit quelque chose de spécial à votre tenue classique, et ne laissez pas passer l'occasion d’illuminer -avec goût- votre tenue avec des boutons de manchettes soignés, intemporels, et élégants.

QUE PORTER EN BAS ?

Pour la partie inférieure de votre corps, il y a deux éléments essentiels du smoking...

LES PANTALONS

Vos pantalons doivent être faits dans le même tissu que votre veste, sauf si vous avez opté pour une veste en velours.


Le total look-velours ne donne jamais de bons résultats.


Vos pantalons doivent avoir un ourlet simple –pas de revers- avec une tresse unique sur le côté.


Un pantalon à taille haute se porte généralement avec un gilet, mais c’est un look un peu désuet.


Ceux qui ont des goûts modernes pourront trouver des modèles de pantalon de soirée à taille plus basse, à jambe étroite, et avec des bandes sur le côté à la place des tresses.


Les bretelles sont largement passées de mode et les pantalons se portent aujourd’hui sans.


Optez pour des poches latérales assorties à la bande/tresse, car cela a un rendu plus net, et évitez les boucles de ceinture.

LES CHAUSSURES

Les chaussures de soirées accompagnent traditionnellement le smoking.


Ce sont des chaussures à talon avec un nœud en satin ou en soie sur le dessus – mais, de nos jours, les hommes qui peuvent se permettre ce look se font rares.


Des chaussures à lacets simples en cuir verni noir font parfaitement l’affaire aujourd'hui.


Nos conseils :


"Il ne devrait rien y avoir de plus excitant pour un homme aimant la mode que de recevoir une invitation mentionnant « Tenue de soirée exigée ».


Profitez de l'occasion pour investir dans un smoking de haute qualité bien coupé et qui va vous durer des années - les modèles avec col châle et coupe slim sont très tendance.


Si c’est votre premier smoking, résistez à l'envie d’investir dans un smoking en velours et optez pour un modèle en laine vierge avec un peu d'élasthane pour la souplesse et le confort.


Le noir est bien sûr la couleur du smoking par excellence mais le bleu nuit est particulièrement polyvalent et vous serez surpris de voir le nombre de tenues que l’on peut créer avec cette couleur, pour d'autres occasions :

Enfin, ne gâchez pas votre smoking avec une cravate, choisissez une belle chemise blanche à col semi-italien, et un nœud papillon dans le même tissu que le revers, puis choisissez des chaussures en cuir verni brillant et fourrez cette invitation dans la poche de votre veste en toute sérénité".

Mentions légales sur la page d'accueil | © TieClub 2018 - Tous droits réservés.